Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour - Capital.fr

Infos recrutement
Image Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Abilio Diniz possède du pouvoir au Brésil

Au Brésil, l’un des hommes ayant le plus de poids n'est autre qu'Abilio Diniz (http://www.capital.fr/bourse/actualites/abilio-diniz-veut-monter-au-capital-de-carrefour-1110704) Selon le magazine brésilien "Epoca", l'entrepreneur fait partie des 100 personnes les plus influentes au sein du sous-continent brésilien. Au cours de l'année 2011, l'entrepreneur joint la Chambre de Politique et de Gestion et performance, qui a comme objectifs de rendre compétitives les entreprises brésiliennes et d’augmenter la performance des prestations publiques. Abilio Diniz a été un ami de l’ancien président du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva.

Un 1er supermarché lancé dès 1959

En 1959, Abilio Diniz crée la 1ère grande surface du groupe. Dix ans plus tard, le groupe rassemblait 1 400 employés et quarante supermarchés. En référence au Pain de Sucre à Rio, la boulangerie de la famille Diniz s’appelle Pão de Açúcar. Son père a inauguré sa première boulangerie sur un boulevard fréquenté de Sao Paulo. Pour développer le Grupo Pão de Açúcar, Abilio Diniz s'est inspiré du succès de Carrefour, dont il a rencontré les créateurs au milieu des années 70.

La famille, la foi, un homme attaché aux valeurs

Homme tenant aux valeurs familiales, Abilio Diniz a eu six enfants. Vouant un culte à Sainte Rita, la patronne des situations désespérées, l'homme d'affaires est catholique pratiquant. Au sein du milieu du football, l'entrepreneur appartient au groupe de consultation du club de São Paulo et il a créé le groupe de foot d’Audax, dont le but est de détecter les jeunes talents. Autrefois goal, ayant également pratiqué la capoeira et la boxe, Abilio Diniz est un grand sportif qui débute sa journée par une session de sport.

Le recul de la Banque Brésilienne de Développement et le refus du patron de Casino vont faire échouer l'alliance de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Le groupe Pão de Açúcar fait face à la concurrence du géant français Carrefour en terre brésilienne. Le groupe GPA a renoué avec son équilibre financier après la crise et commence les discussions de collaboration avec Casino. Abilio Diniz peut de nouveau investir dans tous les secteurs économiques grâce à l’accord signé en septembre 2013 avec Casino, qui le délivre de la clause de non-concurrence.

Abilio Diniz a encore la volonté d’entreprendre

Abilio Diniz revient dans le monde de la grande distribution au Brésil, à 78 ans et avec un partenaire de premier plan. Il devient président du conseil d’administration de Brasil Foods (BRF), un leader de l'agroalimentaire au printemps 2013. En portant ses parts dans le capital de Carrefour France à plus de 5% des actions, Peninsula devient le 4e actionnaire du groupe. Abilio Diniz s'occupe de BRF et recherche de nouvelles opportunités d’investissement depuis son départ du groupe Pão de Açúcar.